« Sur 2011, nous estimons la croissance des bénéfices par action à 12,5 % »

le 07/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Stéphen Ausseur, stratégiste actions chez Natixis

L’Agefi : Pourquoi anticipez-vous un recul des places boursières d’ici à six mois ?

Stéphen Ausseur: Les pays émergents font face à une accélération de l’inflation liée aux effets déstabilisants de la politique expansionniste de la Fed. Ceci ouvre la perspective à une hausse des taux comme arme anti-inflation. Mais ce n’est pas tant les incertitudes quant à une éventuelle hausse de taux qui vont préoccuper le marché, que l’ampleur du relèvement à venir. La prise de conscience des investisseurs sur l’instabilité potentielle des émergents devrait ainsi enclencher un mouvement de faiblesse sur les actions et favoriser une stratégie de retour sur les thématiques value et plus domestiques. Néanmoins, nous pensons que ces interrogations interviendront dans un second temps dans l’année. Le momentum restera porteur pour les marchés à court terme.

Que penser des publications 2010 et des perspectives 2011 ?

Nous restons confiants sur les chiffres du quatrième trimestre qui seront l’occasion pour les analystes de relever la base de résultats 2010. L’impact des restructurations est toujours positif et les effets de base sur la top line restent favorables. Le processus de révision en hausse n’est donc pas terminé. Sur 2011, nous estimons la croissance des bénéfices par action à 12,5% avec une approche top down (croissance top line de 5% et 100 points de base de gains de marge opérationnelle entre 2010 et 2011). Si les estimations actuelles du consensus sur 2011 (+15% en Europe) restent encore supérieures à ce que nous attendons, l’écart diminue fortement, réduisant les incertitudes que nous pouvions avoir il y a encore quelques mois sur la qualité de la croissance 2011.

panel actions
ZOOM
panel actions

A lire aussi