Le double creux menace le marché immobilier américain

le 26/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Même si les ventes commencent à repartir, gonflées par les saisies, les prix ont encore baissé en novembre 2010

Pour le deuxième mois consécutif, le prix de l’immobilier résidentiel a baissé aux Etats-Unis. L’indice Case-Shiller qui mesure l’évolution des prix dans vingt métropoles du pays, a reculé de 1,6% sur un an en novembre après avoir fléchi de 0,8% le mois précédent. L’indice se rapproche ainsi de son plus bas niveau, enregistré au printemps 2009, ce qui renforce la possibilité d’un double creux immobilier (double dip). L’indicateur publié par Standard & Poor’s est encore supérieur de 3,3% à son plus bas niveau d’avril 2009, ce qui laisse supposer que le double dip pourrait être atteint avant le printemps, estime David Blitzer, le responsable de l’indice chez S&P.

«Comme les prix sont généralement décalés par rapport aux ventes, nous observons que les prix réagissent actuellement à la faiblesse des ventes suite à l’arrêt des mesures de soutien, qui ont pris fin au printemps dernier», explique Teunis Brosens, économiste chez ING.

Certains marchés, comme Atlanta, Detroit, Las Vegas et Miami, affichent déjà des niveaux plus bas qu’au printemps 2009. Depuis le point haut de l’été 2006, les prix ont chuté de 30,3% dans les grandes villes du pays.

Signe positif pour l’immobilier américain, les ventes repartent. Elles ont augmenté de 12% en décembre dernier. Mais le marché souffre toujours des mêmes maux: l’offre est gonflée par les saisies immobilières qui pourraient encore augmenter de 20% en 2011 d’après RealtyTrac, et la demande est affaiblie par un chômage toujours élevé. Dans ce contexte, «la pression sur les prix se fera encore sentir sur l’ensemble de 2011 même si nous voyons une amélioration de la demande», estime Yelena Shulyatyeva, économiste chez BNP Paribas.

indice case shiller
ZOOM
indice case shiller

A lire aussi