Le montant des fusions et acquisitions a presque doublé en France en 2010

le 21/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Atteignant 15,6 milliards d’euros, les transactions impliquant une cible française ont été multipliées par trois en valeur par rapport à 2009

L’année 2010 a été celle de la reprise pour les opérations de fusions-acquisitions en France. Celle-ci est tout d’abord visible sur le nombre de transactions annoncées impliquant une partie française : +40,1% pour atteindre 542 opérations. Ce rebond est encore plus important si l’on se réfère à leur montant global qui a presque doublé pour atteindre 36,4 milliards d’euros, selon les chiffres de Mergermarket. Ces taux de croissance très élevés n’ont cependant pas effacé les conséquences de la crise financière, puisque ces transactions «représentent en valeur moins d’un quart du record de 149,9 milliards d’euros atteint en 2007».

Une analyse plus détaillée des opérations montre un retour de l’intérêt des entreprises étrangères pour des cibles françaises. Ces transactions ont atteint 15,6 milliards d’euros (43% du total), soit presque trois fois leur niveau de 2009. La volonté des sociétés françaises d’investir à l’étranger est également manifeste tant en volume (238 opérations contre 186, soit une hausse de 28%) qu’en valeur (+62,9% à 29 milliards). Concernant ce dernier chiffre, il convient cependant de noter que la prise de contrôle annoncée de l’américain Genzyme par Sanofi-Aventis représente à elle seule 13 milliards d’euros.

Si l’on considère la valeur des transactions, le secteur industriel et chimique ressort nettement du lot, suivi du transport, des biens de consommation et des services aux entreprises (voir graphique). On remarquera enfin le regain de dynamisme des opérations de taille moyenne (comprises entre 500 millions et 1 milliard d’euros). Leur montant progresse de 181% d’une année sur l’autre à 8,8 milliards, contre +64,5% à 13,3 milliards pour les transactions de plus d’un milliard d’euros.

M&A EN EUROPE
ZOOM
M&A EN EUROPE
M&A : SECTEURS
ZOOM
M&A : SECTEURS

A lire aussi