Accord européen pour inclure liquidité et risque souverain dans les prochains "stress tests"

le 18/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les ministres des Finances de l'Union européenne se sont mis d'accord, mardi matin, pour inclure des objectifs de liquidité et le risque souverain lors des nouveaux tests de résistance que devront passer les banques fin mai. "Il y a un accord global pour rendre ces tests plus rigoureux et plus crédibles", a indiqué Michel Barnier, commissaire européen chargé du marché intérieur et des services. Quatre-vingt onze banques, les mêmes qu'en 2010, passeront ces nouveaux "stress tests". Les résultats sont attendus pour le troisième trimestre. Seront concernés, non seulement les comptes de trading des banques mais aussi les comptes bancaires et des tests très sévères concernant le ratio de fonds propres "durs" (Core Tier One), indique Reuters. Les critères précis des tests seront élaborés d'ici mars. Michel Barnier a précisé qu'il y a un accord général sur la nécessité d'avoir des résultats pleinement transparents et sur le fait que le risque souverain devrait être à nouveau testé. L'Autorité bancaire européenne a proposé d'évaluer en parallèle des tests la liquidité des banques. "Nous évaluons cette possibilité", a déclaré Michel Barnier. L'an dernier, lors des précédents tests, seules cinq banques avaient eu un résultat négatif.

A lire aussi