Le Royaume-Uni jette l'éponge sur les sukuks

le 17/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Alors qu'en 2010, les émissions de dettes souveraines islamiques ont chuté de 15%, la Grande-Bretagne, principal marché des produits et services financiers en conformité avec la sharia, a décidé de ne pas émettre d'obligations sukuks. Le gouvernement a jugé qu'un tel financement n'avait pas de rapport qualité/prix intéressant. Londres, qui réfléchissait depuis avril 2007 à avoir recours à cette source de financement, continuera de regarder le dossier.

A lire aussi