Les fonds monétaires français terminent l’année sur une fausse note

le 12/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’encours de la catégorie a cédé, selon Europerformance, 15 % l’an passé à 345 milliards d’euros, après une décollecte de 17 milliards en décembre

Sombre année 2010 pour les fonds monétaires français, dans un environnement de taux invitant à la prudence. Europerformance - SIX Telekurs souligne que la catégorie a subi une collecte négative de 16,80 milliards d’euros le mois dernier. Les retraits ont représenté en décembre quelque 15% de l’encours des fonds de trésorerie euro dynamique ou internationale. De quoi confirmer le net repli, de 14,9%, de l’encours sur l’exercice écoulé, à 344,7 milliards d’euros.

Certes les autres catégories d’OPCVM ont aussi subi la prudence des investisseurs en décembre, à l’image de la collecte négative de 1,77 milliard sur les fonds obligataires (dont l’encours s’établit à 74,5 milliards fin 2010). Seuls les fonds actions ont bénéficié d’une collecte positive (1,26 milliard), sous l’impulsion de marchés porteurs permettant à l’encours de la catégorie de bondir de 10,89 milliards d’euros sur la période à 208,8 milliards. Sur l’ensemble de 2010, les actifs gérés par les fonds actions progressent dès lors de 10,7%. Les fonds diversifiés ont également tiré parti de ces effets marchés en décembre.

Ce dernier mois s’est pourtant soldé par un recul de 4,94 milliards de l’encours géré au sein des fonds français, hors alternatifs, à 829,54 milliards, sous le coup d’une décollecte de 18,3 milliards. Ce nouveau repli de l’encours, de 0,6%, porte à 3,3% celui constaté sur l’ensemble de l’année écoulée.

Côté fonds alternatifs, en novembre, la bonne orientation des marchés a permis de compenser une collecte modérément négative (80 millions d’euros), l’encours de la catégorie terminant à 7,83 milliards d’euros, en baisse tout de même de 7,9% sur les onze premiers mois de 2010.

collecte OPCVM français
ZOOM
collecte OPCVM français

A lire aussi