Le comité de Bâle va dévoiler ses critères sur les titres hybrides

le 12/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les superviseurs bancaires pourraient préciser dès cette semaine les critères que les titres hybrides doivent respecter afin de pouvoir être considérés comme des fonds propres. La Comité de Bâle veut s’assurer que les instruments peuvent absorber les pertes ou être convertis en actions ordinaires lorsqu’une banque se retrouve au bord de la faillite.

A lire aussi