Le rebond du marché immobilier commercial sera plus modéré en 2011

le 07/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les investissements en Ile-de-France ont progressé de 58 % l'an dernier grâce à l’appétit des investisseurs pour les meilleurs actifs

Le rebond du marché immobilier commercial sera plus modéré en 2011

Les investissements immobiliers se sont vivement redressés en Ile-de-France l’an dernier. Ils ont progressé de 58 % à 8,3 milliards d'euros d’après les données d’Immostat-IPD grâce à l’appétit des investisseurs en fonds propres, français et allemands, pour les actifs bien situés et bien loués. «Même si les investisseurs restent globalement très prudents, nous commençons à en revoir se positionner sur des investissements en blanc, indique Magali Marton, directrice des études chez DTZ. Pour 2011, nous nous attendons à une croissance assez modérée des investissements compte tenu de la persistance de la problématique du financement et des incertitudes liées aux nouvelles réglementations Bâle 3 et Solvabilité 2».

Le marché est par ailleurs moins solide qu’il n’y paraît, ajoute Antoine Derville, président de l’investissement chez CB Richard Ellis. «Les acquéreurs s’interrogent toujours devant la faible visibilité sur l’environnement économique et financier à moyen terme et devant la forte et rapide chute des taux de rendement prime», poursuit-il.

Le marché des utilisateurs a également rebondi, de 16% à 2,16 millions de m2 en 2010. Traditionnellement très actif, le quatrième trimestre a cependant été décevant, certainement en raison de la forte activité au trimestre précédent. Les transactions ont reculé de 12 % sur un an sur les trois derniers mois de l’année. Paris a concentré 42% de l’activité tandis que La Défense, la première et la deuxième couronne étaient en perte de vitesse. Les utilisateurs étant surtout à la recherche de bureaux neufs, le loyer facial moyen de seconde main est en léger recul à 302 euros par m² et par an.

immobilier Ile-de-France
ZOOM
immobilier Ile-de-France

A lire aussi