La zone euro passe son test sur sa dette

le 06/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'EFSM, le mécanisme européen de stabilisation financière, a placé avec brio 5 milliards d'euros

Le marché de la dette souveraine et supranationale en zone euro a débuté 2011 sur les chapeaux de roue hier. La bonne surprise est venue de l'émission inaugurale à 5 ans du Mécanisme européen de stabilisation financière (EFSM), qui a été syndiquée pour 5 milliards d'euros. L'emprunt qui financera une partie de l'aide de l'Union européenne à l'Irlande a capté une demande record de 20,8 milliards, les investisseurs d'Asie ayant notamment répondu présent. La crédibilité du plan de sauvetage en ressort grandie.

L’emprunt à 5 ans de l’EFSM - noté AAA par les agences - offre un coupon de 2,5%, soit un taux absolu de 2,59%. Il est ressorti à un spread de 12 pb au-dessus des swaps, soit le bas de la fourchette indicative de 12-15 pb. Cela équivaut au niveau de la signature de la Banque européenne d’investissement (BEI) plus 5 points de base. «En quarante-cinq minutes, le livre d’ordres a atteint un montant colossal de 20,8 milliards d’euros», précise Frédéric Gabizon, responsable de la dette souveraine chez HSBC France qui a codirigé le placement de cet emprunt aux côtés de Barclays, BNP Paribas, Deutsche Bank.

Preuve du succès de l'opération auprès des investisseurs hors de la zone euro, 21,5% sont allés aux investisseurs asiatiques et 6 % aux Américains. 38,5% ont été alloués aux banques centrales et institutions officielles, contre 24,5% aux gérants de fonds.

«Cette demande historique pour l’émission obligataire de la Commission européenne vient crédibiliser au-delà des attentes son plan de sauvetage de l’Irlande, le mécanisme de stabilisation financière et les pays composant la zone euro. Et compte tenu d'une adjudication de Bund à 10 ans hier qui s’est bien passée, le succès de l’obligation de l’EFSM est de bon augure pour la suite des événements», ajoute Frédéric Gabizon. L’Allemagne a alloué hier 3,9 milliards d’euros de Bunds à un taux à 2,87%, contre 2,59% lors d’une émission similaire en novembre. La Bundesbank en a conservé 1,1 milliard, soit 22% du total. Mais le ratio de couverture (montant demandé sur montant alloué hors Bundesbank) est ressorti à 1,6 fois, contre 1,2 fois pour la précédente opération.

Le Portugal, qui est surtout attendu en 2011 sur ses émissions moyen long terme, a passé un «vrai faux test» en plaçant 500 millions d’euros de bons à 6 mois à un taux de 3,686%, soit 161 pb de plus que celui offert lors de l’adjudication de septembre. Le ratio de couverture est ressorti à 2,6 fois, contre 2,4 fois précédemment. Un résultat encourageant côté demande, mais inquiétant pour la capacité du pays à supporter une telle hausse de ses coûts de financement.

Mise en place en mai 2010 par l’Ecofin, l’EFSM fait partie de l’arsenal d’aide financière de l’UE, aux côtés de l’EFSF (fonds de stabilité financière européen), et peut atteindre 60 milliards d’euros pour soutenir financièrement des Etats confrontés à des difficultés causées par des circonstances exceptionnelles hors du contrôle des Etats-membres. Pour l’Irlande, ce premier test réussi est une bonne nouvelle. L’emprunt vient financer l’aide de l’EFSM qui contribuera à hauteur de 22,5 milliards étalés sur deux ans au plan de sauvetage de 85 milliards de l’Irlande. Le ministère des Finances irlandais s’attend d’ailleurs à recevoir du mécanisme la première tranche des fonds dès le 12 janvier. Le premier versement du FMI est prévu pour le 18 janvier, et l’aide de l’EFSF à la fin du mois.

souscripteurs de l'emprunt EFSM
ZOOM
souscripteurs de l'emprunt EFSM

A lire aussi