CAC 40 : la correction baissière entamée début novembre est achevée

le 20/12/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La remontée progressive vers les 4.090 points a repris son cours

Le CAC 40 a enregistré un modeste gain de 0,26% à 3.867 points la semaine dernière. Il ne s’agit toutefois que d’un ralentissement ou de l’amorce d’une brève phase de consolidation avant qu’il ne progresse davantage. Le rebond de la fin novembre sur la «droite de support de moyen terme» tracée à partir du point bas inscrit en mars 2009 à 2.465 points (voir le graphique) et la configuration à nouveau haussière du RSI-13 semaines (1) autorisent, en effet, à penser que la correction baissière - plus profonde que prévu - initiée début novembre à 3.960 points est terminée.

Le CAC 40 est, dans ce cas, appelé à revenir à plus ou moins brève échéance à 3.960 points. Toute extension du repli amorcé vendredi dernier à 3.905 points viserait donc simplement à consolider le rally déclenché fin novembre à partir de la «droite de support de moyen terme». La zone de support située à 3.775-3.785 points (2) ou, à l’extrême, la «droite de support de moyen terme», qui passe à 3.627 points cette semaine (+ 12,5 points/semaine), devrait alors constituer un plancher et forcer le CAC 40 à reprendre le chemin de la hausse. Après le retour attendu à 3.960 poinTs, l’indice parisien devrait viser la zone des 4.085-4.090 points (plus hauts d’avril et janvier), laquelle n’est vraisemblablement que le premier objectif de la reprise initiée fin mai à 3.285 points.

Les principaux indices boursiers américains, dont la configuration technique est proche de celle du CAC 40, ayant franchi début novembre les plus hauts qu’ils avaient inscrits à la mi-avril, la hausse entamée fin mai, de part et d’autre de l’Atlantique, ne peut être considérée comme un mouvement de consolidation de la vague de baisse enclenchée à la mi-avril. Cette hausse s’inscrit au contraire dans la tendance haussière engagée en mars 2009 (L’Agefi du 8 novembre).

D’un point de vue «elliottiste», cela signifie que le CAC 40 a vraisemblablement entamé fin mai, à 3.285 points, une impulsion – tendance structurée en cinq vagues – à l’image de celle qu’il a développée de 2.465 à 4.085-4.090 points. Aussi, l’indice parisien devrait-il réussir à franchir, après une possible phase de consolidation, la zone de résistance établie à 4.085-4.090 points. Le seuil des 4.315 points (3) et la zone des 4.550-4.560 points (4) devraient alors être les objectifs, pour les trois à six mois à venir, de la probable impulsion amorcée à 3.285 points.

(1) Indicateur de puissance d’un mouvement.

(2) Ex-résistance considérée comme un support désormais et 1er retracement de Fibonacci de la hausse de 3.590 à 3.905 points.

(3) 2e retracement de Fibonacci de la baisse de 6.170 points, plus haut de mai 2007, à 2.465 points.

(4) Zone de résistance établie en août et septembre 2008.

A lire aussi