Blackstone se heurte à la gourmandise des actionnaires de Dynegy

le 17/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société d’investissement a relevé son offre de rachat à 5 dollars par action, un montant qui reste insuffisant pour Carl Icahn et Seneca Capital

Rien n’y fait. Blackstone a pourtant annoncé mardi qu’il relevait son offre initiale de rachat sur Dynegy de 50 cents à 5 dollars par action, offrant une prime de presque 80% par rapport au cours de clôture du 12 août dernier, jour du lancement de la première offre. L’offre de la société de private equity américaine valorise la société à 604,5 millions de dollars et inclus la vente d’un tiers des capacités du groupe à NRG Energy pour 1,36 milliard de dollars.

Quelques heures avant que les actionnaires de Dynegy ne rendent leur verdict final sur l’offre, Blackstone a indiqué qu’il s’agissait de sa «dernière et meilleure offre». Elle n’a cependant toujours pas réussi à séduire le milliardaire Carl Icahn et la société d’investissement Seneca Capital, qui possèdent ensemble 22% du capital du producteur énergétique, et semblent déterminés à faire échouer l’opération.

Les deux actionnaires avaient en effet acquis respectivement 9,3% et 12,9% du capital de Dynegy pour contrer l’offre de Blackstone et lancer une opération de lobbying auprès des autres actionnaires. Concernant la nouvelle offre, Seneca Capital a indiqué qu’elle constituait toujours «le mauvais prix au mauvais moment et pour de mauvaises raisons» et précise que Dynegy vaut 6 dollars par action. De son côté, Carl Icahn affiche même son intention de prendre le contrôle de la société, en cas d’échec de la transaction.

La proposition de Blackstone semble néanmoins attractive compte tenu du niveau de la dette de Dynegy. En effet, avec 4 milliards de dollars de dette nette, la société affiche un ratio «dette / equity» de 10 fois l’Ebitda, contre une moyenne de 3,5 à 6,5 fois pour les sociétés comparables du secteur. Par ailleurs, le groupe souffre d’une baisse des prix du gaz naturel américain à environ 3-4 dollars par million d’unités, contre un plus haut de 13,69 dollars atteint en 2008. Bruce Williamson, le patron de Dynegy, estime en outre que le portefeuille du groupe perd 165 millions de dollars pour chaque baisse d'un dollar du prix du gaz.

Alors que Carl Icahn a acheté ses titres à 4,79 dollars, l’annonce du relèvement de l’offre de Blackstone a entraîné une hausse du cours de l’action Dynegy de 8,4% à 5,02 dollars, soit sa plus forte hausse en séance depuis le lancement des hostilités en août dernier. Elle reste cependant en repli de 40% depuis le début de l’année.

A lire aussi