La pression de la décollecte s'est relâchée en octobre sur les OPCVM français

le 16/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

EuroPerformance-SIX Telekurs fait état d’une collecte encore négative (de 2,58 milliards d’euros) mais dans des proportions moindres qu'en septembre

Après un mois de septembre marqué par une forte décollecte dans le compartiment des fonds monétaires (-15,1 milliards d’euros), ce segment des OPCVM français a connu un peu de répit. Selon les données d'EuroPerformance - SIX Telekurs, la collecte négative s’est fortement atténuée pour s’établir à 3,85 milliards d’euros en octobre. La catégorie des fonds de trésorerie dynamique a redressé la tête avec une collecte positive de 1,16 milliard d’euros, contre une fuite de 1,24 milliard le mois précédent.

L’encours des fonds de trésorerie n’en a pas moins continué de souffrir d’un effet marché (-1,1% sur un mois et -12% depuis le début de l’année). Dans son rapport sur la gestion collective pour le compte de tiers en 2009, l’AMF rappelle que «la variabilité des flux de collecte est dans l’ensemble surtout attribuable aux fonds monétaires», les rachats de parts d’OPCVM monétaires ayant surtout été le fait en 2009 des ménages (15,5 milliards d’euros de ventes nettes).

Les autres compartiments ont affiché des souscriptions stables (obligations) voire positives. Ainsi, les fonds actions ont enregistré une collecte de 1,35 milliard d’euros pour un encours de 199,15 milliards d’euros (+3,4% sur un mois et +5,6% depuis janvier), avec un appétit pour les fonds dédiés aux actions internationales (près d’un milliard d’euros de collectés). Quant aux fonds diversifiés, ils ont attiré 250 millions d’euros sur la période. Au bout du compte, les OPCVM français (hors alternatifs) sont restés en territoire négatif sur le plan de la collecte (-2,58 milliards d’euros), tandis qu’avec 835,3 milliards d’euros, l’encours global progresse de 0,5% comparé à septembre.

A lire aussi