Séoul étudie plusieurs façons de réduire les afflux de capitaux

le 12/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Corée du Sud étudie plusieurs façons de limiter les variations excessives de flux de capitaux transfrontaliers, comme la mise en place d'une taxe sur les placements en dette libellée en devise étrangère, a déclaré vendredi un conseiller de la présidence coréenne.

A lire aussi