Les banques européennes diversifieront leurs financements en 2011

le 09/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La montée en puissance des titres en dollars et des covered bonds explique en partie la baisse des émissions sur les obligations en euros

Les émissions d’obligations financières en euros ont fortement baissé cette année. De 496 milliards d'euros en 2009, le volume (hors covered bonds) est tombé à 296 milliards sur les dix premiers mois de l’année 2010. En données nettes, la chute de l’activité des banques, européennes et étrangères, sur le marché de la dette est encore plus notable. La différence entre les émissions et les remboursements est négative en 2010, de l’ordre de -95 milliards d'euros, une première depuis la création de la zone euro.

L’an prochain, la situation devrait s’améliorer légèrement, d’après Barclays Capital. Les stratégistes crédit de la banque anticipent une hausse de 23% des émissions brutes à 365 milliards d'euros. Les émissions seront encore inférieures aux remboursements, mais de façon moins significative. Le solde s’élèvera à -75 milliards d'euros, dont -45 milliards pour les banques étrangères émettant en euro.

Les causes de ce faible niveau d’émissions sont multiples. D’abord, compte tenu de la crise financière, le ratio prêt/dépôt a baissé, ce qui limite les besoins de refinancement des banques. Par ailleurs, les incertitudes concernant Bâle III ont freiné les émissions de dettes subordonnées.

Enfin, les banques européennes ont diversifié leurs sources de financement. La part des émissions en dollars est passée de 3% en 2008 à 13% en 2010. L’an prochain, elle serait encore comprise entre 10 et 15% d’après Barclays Capital. Les swaps de taux sont en effet attractifs aux Etats-Unis et la demande est au rendez-vous: les investisseurs américains cherchent à diversifier leur portefeuille d’obligations dans le secteur financier, expliquent les stratégistes. Les banques devraient donc procéder à l'équivalent de 65 milliards d'euros d’émissions en dollar l’an prochain.

Les banques européennes se financent aussi de plus en plus au travers des obligations sécurisées, que Barclays Capital exclut de ses prévisions sur les émissions financières. Entre 2008 et 2010, le marché primaire des covered bonds a quasiment doublé. Elles comptent pour 34% des émissions des banques européennes cette année. Les placements par des banques européennes devraient s’élever à 180 milliards d’euros en 2011.

Au total, les banques européennes devraient émettre 575 milliards d'euros en brut l’an prochain, contre 525 milliards à fin octobre, et 90 milliards d’euros en net.

A lire aussi