CAC 40 : la configuration technique sur le point de passer haussière

le 08/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

A plus ou moins brève échéance, le franchissement probable de la résistance à 4.090 points devrait donner un premier objectif à 4.315 points

Après une courte pause, le CAC 40 a retrouvé le chemin de la hausse la semaine dernière. D’un vendredi à l’autre, il a progressé de 2,17 % à 3.917 points. A la suite du signal haussier enregistré mi-octobre par le Relative Strength Index (RSI)-13 semaines représenté au bas du graphique ci-contre (1), l’indice parisien a donc franchi, la semaine dernière, la borne haute du canal ascendant au sein duquel il évoluait depuis le retournement à la hausse opéré fin mai à 3.285 points.

Ce nouveau signal haussier appelle à la poursuite de la reprise amorcée à 3.285 points. Le CAC 40 devrait ainsi tester, à plus ou moins brève échéance, la zone de résistance clé établie à 4.085-4.090 points (plus hauts d’avril et de janvier) avec une forte probabilité de la casser comme le suggère l’évolution des indices boursiers américains dont la configuration technique est très proche de celle de l’indice parisien.

Le S&P 500, le Dow Jones et le Nasdaq Composite ont, en effet, franchi, la semaine dernière, les résistances équivalentes à la région des 4.085-4.090 points du CAC 40 (2), indiquant ainsi que la hausse engagée fin mai des deux côtés de l’Atlantique ne vise pas à consolider le mouvement baissier enclenché début avril. Il s’agit vraisemblablement d’une hausse qui devrait durer plusieurs mois encore, à l’image de celle qui a été développée de mars 2009 à avril dernier.

D’un point de vue «elliottiste», cela signifie que le CAC 40 a entamé, fin mai, à 3.285 points une nouvelle impulsion - tendance structurée en cinq vagues - après avoir achevé de corriger celle déployée de 2.465 points (le plus bas de mars 2009) à 4.085-4.090 points. Les plus hauts d’avril et de janvier ne constituent, dans ce cas, qu’un objectif minimum qui devrait être dépassé compte tenu du stade de développement actuel de l’impulsion initiée à 3.285 points. Le seuil des 4.315 points (3) et de la région des 4.550-4.560 points (4) devraient alors constituer les objectifs pour les trois à six mois à venir. La borne haute du «canal haussier de court terme» tracé en rouge sur le graphique ci-dessus, passant à 4.127 points cette semaine (+ 41,5 points/semaine), devrait être le premier palier sur la voie de ces objectifs.

(1) Cassure d’une droite de résistance baissière, L’Agefi du 25 octobre.

(2) Le S&P 500, le DJIA et le Nasdaq Composite ont franchi les plus hauts inscrits en avril respectivement à 1.220, 11.258 et 2.535 points.

(3) 2ème retracement de Fibonacci de la baisse de 6.170 points, plus haut de mai 2007, à 2.465 points.

(4) Zone de résistance établie en août et septembre 2008.

A lire aussi