HSBC poursuit la cession de ses actifs non stratégiques

le 05/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque britannique a cédé ses activités ferroviaires à Star Capital, Morgan Stanley Infrastructure et 3i Infrastructure pour 2,1 milliards de livres

HSBC fait le ménage dans ses actifs non stratégiques. La banque britannique a en effet cédé Eversholt Holdings, une filiale de financement ferroviaire qui regroupe environ un tiers du réseau de rail outre-Manche, pour un montant de 2,1 milliards de livres (2,4 milliards d’euros) aux sociétés d’investissement Star Capital, Morgan Stanley Infrastructure et 3i Infrastructure.

Le consortium d’acheteurs compte mettre environ 500 millions de livres en actions dans la transaction, le solde de 1,6 milliard devant être financé par la dette, dont 500 millions par une émission obligataire. De son côté, HSBC réalise une belle opération. En effet, le groupe avait acquis en 1997 la société Eversholt, une des sociétés créées en 1994 lors de la privatisation des rails en Grande-Bretagne, pour 726,5 millions de livres. La banque, engagée dans une stratégie de cession de ses actifs jugés non stratégiques, avait indiqué en juin son intention de céder ses fonds de private equity (financement des infrastructures et immobilier, capital développement et LBO) aux équipes gestionnaires de ces activités pour 8,8 milliards de dollars.

L’ensemble des trois sociétés privatisées sont à présent passées dans les mains de sociétés de private equity. Suite à un différend avec les autorités de régulation, RBS avait cédé la société Angel Trains en juin 2008 pour 3,6 milliards de livres à un consortium emmené par Arcus Infrastructure, la branche européenne de Babcock & Brown. Porterbrook Leasing a ensuite été vendu par Banco Santander, qui en a hérité après le rachat d’Abbey National, à Deutsche Bank, Lloyds and Antin Infrastructure Partners.

Le levier sur ce type de segment est porteur, comme le souligne Tony Mallin, le directeur général de Star Capital. «Le gouvernement a moins d’argent à investir dans le développement du réseau de rail, et la demande est en expansion alors que de plus en plus de lignes sont ouvertes et que le trafic passager est en constante augmentation». Tony Mallin indique ainsi que le consortium, nommé Eversholt Investment Group, prévoit d’investir plusieurs centaines de millions de livres dans de nouveaux trains, ainsi que dans la remise à neuf du réseau de rail existant. De son côté, Neil King, associé chez 3i, estime que «la qualité des cash flows résultant des crédits contractés sur le moyen et long terme fait de Eversholt un investissement attractif».

A lire aussi