Les trésoreries des grandes entreprises souffrent à nouveau après un an de redressement

le 22/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon l’enquête de l’AFTE Coe-Rexecode, le solde d’opinions sur les trésoreries globales repart dans le rouge, celui de l’exploitation est en baisse

D’après la dernière enquête réalisée auprès des trésoriers des grandes entreprises début octobre, le tassement des trésoreries observé en septembre se confirme ce mois-ci. La situation de la trésorerie d’exploitation reste légèrement positive, le solde d’opinions revenant d’un pic à +13,4% en juillet, à +4,3% en octobre. Pour les trésoreries globales en revanche, après des améliorations du solde d’opinions notables en juillet et en août, le mois d'octobre amorce un retour non seulement à la baisse mais vers les territoires négatifs. «Le solde subit un net retrait en octobre, passant de +6,8% à -2,6% », explique l’étude. Le solde n’avait pas été dans le rouge depuis un an.

Le solde d’opinions relatifs à l’influence du taux de change sur les trésoreries a quant à lui subi une forte amélioration en octobre pour revenir presque en territoire positif, «lequel n’a été franchi qu’une fois début 2009», précise l’étude. Le solde passe en effet de -14,4% en août à -0,8% en septembre. Une variation étonnante puisqu’à l’inverse le taux de change de l’euro contre dollar est passé de 1,29 en août à 1,31 en septembre pour frôler à nouveau les 1,40 dernièrement. «La forte volatilité du solde d’opinions montre surtout à quel point il est complexe d’appréhender l’évolution des taux de change», analyse Jacques Anas, directeur pour les indicateurs économiques et les modèles statistiques chez Coe-Rexecode.

Sur les marges payées sur les crédits bancaires, le solde d’opinions des trésoriers est quasi-nul en octobre 2010, après être devenu légèrement positif durant les mois précédents. Depuis le printemps dernier, les trésoriers d’entreprise ne mentionnent par ailleurs plus significativement de difficultés de financement.

A lire aussi