Le Brésil est sous surveillance

le 02/07/2020 L'AGEFI Hebdo

Au-delà de 100 % du PIB, la dette brésilienne ne serait plus soutenable, estiment les analystes, qui voient les déficits publics s’envoler en 2020.

Le Brésil est sous surveillance
A Sao Paulo, le 7 juin 2020.
(rea)
Au Brésil, la crise du Covid-19 a mis fin au momentum créé par l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro et de son ministre de l’Economie Paolo Gueides. « Les investisseurs anticipaient une hausse de la note et un retour dans la catégorie ‘investment grade’, ce qui permettait au Brésil d’émettre de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi