Retour à la case départ pour l’Argentine

le 12/09/2019 L'AGEFI Hebdo

La chute du peso argentin et la perte de confiance des investisseurs rapprochent le pays d’un nouveau défaut.

Retour à la case départ pour l’Argentine
La probable élection du péroniste Alberto fernandez à la présidence fait peur aux investisseurs.
(Bloomberg)
Pour la neuvième fois de son histoire, la troisième économie d’Amérique latine se dirige vers un défaut. Pour éviter une crise de liquidité, faute d’investisseurs prêts à acheter la dette, le gouvernement Macri a unilatéralement rééchelonné ses dettes à court terme et demander au Fonds monétaire...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi