Dossier ETF

Les raisons d’investir en obligations avec les ETF

le 14/03/2019 L'AGEFI Hebdo

Christophe Collet, directeur adjoint ETF Vanguard Europe francophone

L’investissement en obligations nécessite de prendre position sur les taux d’intérêt futurs et d’avoir des vues sur les perspectives de croissance. Bien que les rendements des obligations à court terme dans la zone euro restent enlisés dans une spirale négative, les courbes de rendement se sont aplaties avec la baisse des taux à long terme. Cet aplatissement est encore plus marqué aux Etats-Unis. C’est généralement le signe d’un ralentissement économique et de la fin d’un cycle.

L’incertitude autour des taux d’intérêt est souvent mal vécue par les investisseurs. Toutefois, le fait de trop se focaliser sur les taux peut les empêcher d’apprécier le rôle multidimensionnel que jouent les obligations dans leurs portefeuilles. Les obligations sont utilisées non seulement pour leur rendement espéré, mais aussi comme source de revenu stable, grâce aux intérêts, et pour leur fonction de diversification. Elles permettent de compenser la volatilité d’actifs risqués tels que les actions, agissant comme un amortisseur de choc dans des portefeuilles multi-actifs.

La reconnaissance du rôle flexible que jouent les obligations dans les portefeuilles explique en partie l’utilisation croissante des ETF obligataires. Rien qu’en Europe, à la fin de l’année 2018, on comptait un peu plus de 400 produits négociés en bourse obligataires (dont la plus grande majorité était des ETF) pour plus de 198 milliards de dollars d’actifs (données provenant d’ETFGI) contre 137 milliards de dollars d’actifs fin 2016.

L’un des principaux attraits des ETF est qu’avec une seule opération, un investisseur peut efficacement ajouter un très grand nombre d’obligations à son portefeuille. Peu d’investisseurs, et même de gestionnaires d’actifs professionnels, peuvent atteindre une exposition aussi large et diversifiée qu’un ETF. Par ailleurs, l’ETF permet aux investisseurs d’obtenir une exposition à des obligations qui seraient autrement difficiles d’accès.

Combler un manque

La disponibilité de certains titres s’est, en effet, considérablement détériorée depuis 2008, puis avec les politiques d’assouplissement quantitatif des banques centrales. Cela est particulièrement vrai pour le crédit d’entreprise, les hauts rendements et la dette des marchés émergents. Il devient de plus en plus difficile de détenir directement ce type d’obligations et les ETF permettent de combler ce manque. Les ETF obligataires atténuent donc les difficultés d’accès et facilite la gestion de portefeuille, tout en offrant les bénéfices d’un investissement collectif, avec une réduction significative des coûts, dans un secteur où une attention grandissante est portée à la transparence des frais et une pression croissante exercée sur les marges. Dans la mesure où une grande majorité des ETF réplique un indice, la sélection de l’indice de référence est cruciale. D’autant plus qu’il existe bien plus d’indices obligataires que d’ETF ou de fonds disponibles.

Les investisseurs doivent sélectionner un indice de référence véritablement représentatif de la catégorie d’actifs choisie. Cela peut être difficile pour les obligations, car l’univers obligataire est bien plus large que pour les actions. Cependant, comme mentionné plus haut, la disponibilité de certaines obligations peut être limitée. Voilà pourquoi il est particulièrement important pour les investisseurs de choisir un ETF obligataire qui réplique un indice facile à comprendre. Il faut prendre en considération les critères qui déterminent le nombre et le type d’obligations incluses dans l’indice et définissent les caractéristiques de risque et de rendement de celui-ci. Cela permet d’évaluer si ces caractéristiques sont en ligne avec ses objectifs. Il est aussi recommandé de sélectionner un ETF qui dispose d’un historique avéré et qui a démontré une cohérence en termes de construction et d’exposition sur la durée. L’expertise et l’envergure d’un fournisseur sont également importantes pour trouver la meilleure représentation d’un marché cible et le suivre de la manière la plus précise possible. Les économies d’échelle permettent aux grands gestionnaires d’ETF, disposant d’équipes d’investissement, de gestion du risque et de spécialistes des marchés des capitaux, de fournir des ETF de qualité à des coûts extrêmement bas sur le long terme. Afin que les investisseurs aient les meilleures chances de réussite dans leurs investissements, il est donc essentiel de choisir minutieusement l’indice sous-jacent et le fournisseur d’ETF.

Dans ces conditions, les fonds indiciels obligataires diversifiés et à faible coût sont souvent le meilleur choix pour la grande majorité des investisseurs. C’est pourquoi la montée en puissance des ETF obligataires ne montre aucun signe d’essoufflement, malgré des perspectives incertaines pour les taux d’intérêt.  

A lire aussi