Grèce

La dette appréciée

le 14/03/2019 L'AGEFI Hebdo

Après une décennie de bannissement, Athènes retrouve le marché souverain et les faveurs des investisseurs.

La dette appréciée
L’Eurogroupe retarde un versement de 750 millions d’euros à la Grèce. Trois des 16 réformes imposées par Bruxelles ne sont pas encore bouclées par le Parlement grec.
(rea)
Les investisseurs ne sont pas rancuniers. Après avoir banni l’Etat grec du marché obligataire souverain en 2010 pour cause de dérive du déficit budgétaire et de la dette publique, les mêmes investisseurs lui ont réservé un accueil en fanfare pour son retour sur le marché en ce début 2019. Neuf...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi