Un marché crédit à haut risque

le 21/02/2019 L'AGEFI Hebdo

La part des entreprises notées « triple B » a doublé en dix ans aux Etats-Unis et en Europe, avec un risque d’indigestion pour le high yield en cas de vague de dégradations.

Sur l’obligataire crédit, une question taraude les investisseurs : le marché pourrait-il absorber une vague importante de dégradations de l’investment grade au high yield ? Cette crainte des « fallen angels », nom donné aux émetteurs basculant d’un rating BBB- ou plus (Baa3 pour Moody’s) à BB+ ou...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi