Les gestions optimisent leur budget de recherche

le 10/01/2019 L'AGEFI Hebdo

Un an après l’entrée en vigueur de MIF 2, les processus de rationalisation de l’analyse financière se poursuivent.

Si l’efficacité de MIF 2 pour améliorer la transparence sur les marchés (et la distribution) d’instruments financiers européens est sujette au doute, le troisième pan de cette réglementation, afin d’améliorer la relation investisseur-broker-émetteur sur l’analyse financière, pourrait finalement...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

Ailleurs sur le web

A lire aussi