Les difficultés s’accumulent pour les banques italiennes

le 31/10/2018 L'AGEFI Hebdo

De l’exposition aux titres publics domestiques à la sortie des TLTRO, l’avenir s’annonce tourmenté.

Tout allait pour le mieux au printemps pour les banques italiennes. La situation du secteur s’améliorait et le nettoyage des bilans allait bon train. Les agences de notation saluaient alors la rapidité avec laquelle leurs créances douteuses (non-performing loans, NPL) diminuaient. Le ratio coût...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi