La volatilité n’est plus un bon indicateur des risques à venir

le 13/09/2018 L'AGEFI Hebdo

La société Ginjer AM publie différentes statistiques démontrant que la volatilité n’est plus un si bon outil de gestion.

La peur est-elle un bon guide ? C’est la question de Ginjer AM, dont la gestion flexible repose sur la conviction que l’analyse fondamentale ne permet plus de comprendre les risques à venir sur les marchés sans une compréhension fine des différentes interventions : instruments, volumes,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi