Le marché résidentiel londonien au ralenti

le 14/06/2018 L'AGEFI Hebdo

Les quartiers chics du centre de Londres sont les plus affectés. L’effet Brexit reste à déterminer.

Le marché résidentiel londonien au ralenti
Deux ans après la tenue du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le paysage résidentiel londonien souffle le chaud et le froid. « La situation de l’immobilier résidentiel à Londres est actuellement très variable, avec des aires de croissance mais aussi des quartiers en...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi