La Russie montre ses muscles

le 08/03/2018 L'AGEFI Hebdo

Le pays est sorti de la récession, aidé par la reprise des cours du pétrole et une politique monétaire et budgétaire orthodoxe. Mais la croissance reste faible et la géopolitique est un risque.

La Russie montre ses muscles
La Banque centrale russe (photo) a su mener à bien une stratégie de ciblage de l’inflation qui a chuté à un plus bas depuis la fin de l’URSS à 2,2 % en janvier.
(Bloomberg)
Cette élection-là ne devrait pas perturber les marchés. Le 18 mars, Vladimir Poutine se représente à sa succession pour un quatrième mandat. Au contraire, les actifs russes sont portés par la reprise économique, à l’image de l’appréciation de 11 % du rouble en taux effectif réel depuis mi-2016 et...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi