Les « cocos » impliqueront de plus en plus d’arbitrages

le 15/02/2018 L'AGEFI Hebdo

Les investisseurs ont renoué avec les dettes bancaires AT1, mais doivent désormais faire attention au risque croissant de non-exercice des remboursements anticipés.