Financer les litiges, un avenir prometteur

le 01/02/2018 L'AGEFI Hebdo

Décorrélée de l’économie, cette stratégie offre des rendements attractifs mais nécessite des compétences légales de la part des investisseurs.

Financer les litiges, un avenir prometteur
En 2017, les avocats d’un ancien salarié de Snap ont fait appel au fonds Pravati Capital pour contester son licenciement.
(rea)
Encore très confidentiel en France, le marché du financement de litiges par des tiers (litigation finance ou third party funding) connaît un développement significatif dans le monde ces dernières années. Le principe : un fonds d’investissement s’engage à financer tous les frais de procédure d’une...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi