Marchés émergents

Le vent en poupe

le 11/01/2018 L'AGEFI Hebdo

Tout en étant partie prenante de la croissance économique mondiale synchrone, la classe d’actifs présente une grande hétérogénéité.

Le vent en poupe
Les marchés émergents ont cela de particulier qu’ils peuvent être un jour la coqueluche des investisseurs internationaux, et le lendemain leur repoussoir. L’année 2017 fut typiquement une bonne année dans un contexte de croissance économique mondiale retrouvée et synchronisée avec les pays...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi