Profils gagnants

« Je suis un chef d’orchestre »

le 29/06/2017 L'AGEFI Hebdo

Sophie des Mazery, directrice de Finansol

Je n’ai pas de journée type. L’un de mes rôles est celui d’un chef d’orchestre, qui harmonise les tâches au sein de la petite association dynamique (dix salariés) qu’est Finansol. Cela en assurant sa raison d’être : créer un cadre favorable au développement de la finance solidaire », explique sa directrice Sophie des Mazery. Un travail qui nécessite de nouer de nombreuses relations, aussi bien avec les pouvoirs publics qu’avec les réseaux financiers. « Notre objectif est que 1 % du patrimoine des Français soit investi en épargne solidaire d’ici à 2025, contre seulement 0,2 % aujourd’hui. Il faut pour cela que l’ensemble des produits d’épargne ait une déclinaison solidaire », affirme la diplômée de Sciences Po, dont l’ensemble du parcours professionnel a jusqu’à présent été tourné vers l’intérêt général. Après avoir débuté au comité de la Charte, avec pour mission de rendre compte aux donateurs de l’utilisation de la générosité publique reçue par les associations et fondations, cette mère de trois filles de 14 ans rejoint en 2001 le syndicat de la presse hebdomadaire régionale en vue de défendre les intérêts de la profession. Sophie des Mazery entre ensuite au Crédit Coopératif en 2004 où elle sera notamment en charge des partenariats avec le secteur associatif, avant de rejoindre Finansol en 2010.

 « Seuls quatre assureurs proposent aujourd’hui une assurance-vie solidaire, poursuit Sophie des Mazery, citant la Maif, le Crédit Coopératif, le Crédit Agricole et la Carac. Il faut que cela change. » Ces dernières années, Finansol a mené campagne avec succès pour la transformation du Livret de développement durable (LDD) en LDD solidaire. La modification a été votée en novembre 2016 dans le cadre de la loi Sapin 2. Reste que « nous attendons toujours la publication du décret d’application qui permettra véritablement aux banques de proposer un produit éthique à leurs clients », déplore Sophie des Mazery.

Créée en 1995, Finansol est à l’origine d’un label du même nom, qui fête en 2017 ses vingt années d’existence. Plus de 140 produits sont aujourd’hui labellisés. « Un comité indépendant de l’association, composé de 14 personnes, veille au respect des critères de ce label. Il constitue un gage de transparence pour les épargnants, leur permettant de connaître l’affectation réelle de leur investissement », poursuit cette adepte du vélo, soucieuse d’appliquer au quotidien son engagement responsable.                        

Créer un cadre favorable au développement de la finance solidaire

A lire aussi