Dérivés OTC, la compensation cherche sa rentabilité

le 15/06/2017 L'AGEFI Hebdo

La mise en route des opérations représente d’importants chantiers. Les acteurs tablent sur un usage généralisé, à terme, de la compensation.

Dérivés OTC, la compensation cherche sa rentabilité
La Commission européenne (photo prise le 11 juin 2017)vient d’annoncer un délai supplémentaire de deux ans pour les acteurs de catégorie 3.
(CE)
Emir, la directive chargée d’écarter le risque systémique lié au marché des dérivés, entre en œuvre. Après le reporting des transactions, qui s’est appliqué à partir de 2013, l’obligation de compensation proprement dite des dérivés de gré à gré (OTC) standardisés suit un calendrier échelonné à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi