Divan

le 24/05/2017 L'AGEFI Hebdo

Sigmund, à l’aide… Pas mal de banques de la zone euro vont avoir besoin de la psychanalyse pour se sortir de leur problème de créances douteuses, les fameuses NPL – non performing loans – qui plombent les bilans d’institutions financières italiennes, mais aussi allemandes, autrichiennes… Un sujet...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi