L’avis de… Philippe Couvrecelle, président d’iM Square

« Des multiples classiques de 7 à 12 fois l’Ebitda »

le 27/04/2017 L'AGEFI Hebdo

Quel réseau de gestion souhaitez-vous bâtir ?

Notre plate-forme d’investissement et de distribution a vocation à investir dans des sociétés entrepreneuriales dynamiques justifiant d’un solide historique. Nous avons acquis 20 % de Polen Capital et 45 % de Dolan McEniry Capital, gestionnaires américains spécialistes des actions et du crédit corporate locaux, représentant un montant pondéré d’actifs de 5,4 milliards de dollars. Nous visons une troisième participation en 2017, huit à dix d’ici à quatre ans, une vingtaine à terme. Notre univers d’investissement comporte environ 150 cibles outre-Atlantique, dont une dizaine avec lesquelles nous sommes en discussions approfondies. Nous pourrions aussi investir en France ou en Europe du Nord.

Quel est le prix de ces cibles ?

Nous sommes sur des multiples de marché, entre 7 et 12 fois l’Ebitda. Aux Etats-Unis, l’abondance de l’offre et de la demande – fonds de private equity, autres plates-formes ou gros asset managers en quête de diversification – facilite un accord rapide sur la valorisation. Nous ne cherchons pas à faire une bonne affaire mais à construire un partenariat de long terme. Les discussions peuvent achopper sur les modalités de l’accord industriel, si les intérêts ne sont pas totalement alignés.

Quelle pourrait être la valorisation d’iM Square ?

Nous envisageons une entrée en Bourse (IPO) d’ici cinq à sept ans. Aujourd’hui, nous ne vendrions que des promesses. Le moment venu, nous viserons sans doute le haut des multiples classiques, mettant en avant la complémentarité du talent de gestion de nos partenaires et de notre expertise de distribution. L’IPO renforcera notre indépendance et notre capacité de financement tout en offrant une liquidité à nos actionnaires, à ce jour Amundi, Eurazeo et Groupe Dassault / La Maison.

Sur le même sujet

A lire aussi