Manque de volatilité, le tracé plat pour les arbitragistes

le 06/04/2017 L'AGEFI Hebdo

Cette catégorie de gérants alternatifs a connu une année 2016 complexe. ABC Arbitrage sort son épingle du jeu en acceptant une plus grande prise de risque.

Si, en apparence, la mer est calme, il nous faut enfiler un masque de plongée et explorer la vie sous-marine. » Derrière cette citation subaquatique, en écho à une quasi-absence de volatilité sur les marchés, Dominique Ceolin, président d’ABC Arbitrage, un fonds d’arbitrage, laisse percer la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi