L’immobilier commercial londonien affronte le Brexit

le 09/03/2017 L'AGEFI Hebdo

La délocalisation de postes dans la finance pourrait créer un déséquilibre entre l’offre et la demande dans les principaux quartiers d’affaires.

L’immobilier commercial londonien affronte le Brexit
Début mars, British Land et Oxford Properties ont vendu « la râpe à fromage » (the Cheesegrater) – à gauche –, le plus haut gratte-ciel de Londres, à CC Land pour 1,15 milliard de livres.
(Fotolia)
Post-Brexit, le secteur de l’immobilier commercial britannique a connu une période de stress : nombre de gérants et d’assureurs avaient été contraints de fermer provisoirement leurs fonds immobiliers afin de faire face aux rachats des investisseurs. « Les trois années précédant le Brexit avaient...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi