Gestion d’actifs : la consolidation différée

le 05/01/2017 L'AGEFI Hebdo

L’absorption de Pioneer par Amundi fait figure d’exception en Eu-rope malgré un contexte objectivement favorable.

Le siège d’UniCredit à Milan.
Le siège d’UniCredit à Milan.
(Bloomberg)
Amundi est parvenu à ses fins : absorber Pioneer Investments. Cinq ans d’atermoiements se sont écoulés depuis que la maison mère du gestionnaire italien, UniCredit, a commencé à « explorer toutes les options stratégiques » pour Pioneer qui n’était pas « assez gros pour maximiser [sa] valeur », et...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi