Trésorerie

L’affacturage est victime de son succès

le 10/11/2016 L'AGEFI Hebdo

Le marché ne cesse de croître mais ses marges se réduisent sous la pression concurrentielle.

L’affacturage est victime de son succès
(Fotolia)
En 2015, nous avons eu besoin d’un financement simple et peu coûteux. L’affacturage s’est clairement imposé comme la bonne solution avec un taux Euribor 3 mois et 80 points de base, un coût de mise en place de 60.000 euros pour 40 millions d’euros de factures par mois et une négociation en deux...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi