La « survaleur » des foncières, une énigme résolue

le 03/11/2016 L'AGEFI Hebdo

L’IASB a publié un projet d’amendement visant à clarifier la notion de rachat d’entreprises pour la distinguer de l’acquisition d’actifs en direct.

La « survaleur » des foncières, une énigme résolue
(Fotolia)
A coup de concentrations entre acteurs, le paysage des foncières cotées se refaçonne. Unibail/Rodamco Europe en 2007, Icade/Silic six ans plus tard, Eurosic/Siic de Paris puis Klépierre/Corio en 2014, suivie en 2015 de Vonovia/Gagfah ou plus récemment Eurosic/Foncière de Paris, ont notamment...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi