L’Arabie Saoudite, reine de l’obligataire

le 27/10/2016 L'AGEFI Hebdo

Mirage. L’Arabie Saoudite a placé une émission obligataire record de 17,5 milliards de dollars (16,1 milliards d’euros) pour son entrée sur les marchés de capitaux internationaux. Trois tranches d’obligations à 3, 10 et 30 ans que les investisseurs se sont disputées pour une demande de 67 milliards. Un succès attribué à la recherche effrénée de rendement par les investisseurs, et ce malgré la détérioration des fondamentaux économiques du pays. D’aucuns, à l’instar de M&G, ont estimé les prix serrés en comparaison du Qatar qui bénéficie d’une notation supérieure et d’une courbe plus pentue. Les obligations saoudiennes offrent des rendements de 2,4 %, 3,28 % et 4,51 % respectivement, soit un spread de 20 points de base (pb), 33 pb et 36 pb avec le Qatar. Ce premier ballon d’essai réussi est important pour l’Arabie Saoudite qui envisage d’émettre 120 milliards de dollars d’emprunts dans les prochaines années.

A lire aussi