ETP iShares continue sa course en tête

le 08/09/2016 L'AGEFI Hebdo

Oligopole

-Indétrônable leader, iShares, la filiale de BlackRock tournée vers la gestion d’ETP (exchange-traded products), se maintient à la première place du classement « Monde » des promoteurs de trackers élaboré par BlackRock. A fin juillet, iShares compte 1.224,5 milliards de dollars sous gestion, soit près de 115 milliards engrangés sur l’ensemble de ses ETP diffusés partout dans le monde, depuis le début de l’année. Si sa part de marché s’érode de 0,5 % (37 % en juillet), le géant américain devance encore d’une large tête son compétiteur Vanguard. Cette autre maison américaine, l’une des rares à afficher une part de marché en augmentation (+0,8 %) dans un secteur ultra-compétitif, affiche 596 milliards de dollars sous gestion pour peser 18 % du marché. Elle devance un autre gestionnaire nord-américain : State Street. Avec 495 milliards sous gestion et 14 milliards collectés sur le seul mois de juillet, State Street préserve sa troisième place du classement. Loin derrière, Invesco Powershares qui concède 0,2 % de part de marché depuis janvier, affiche un encours de ses ETP de 108 milliards de dollars. Le britannique pourtant à la 4e place du tableau ne représente que 3,3 % du marché. A noter, la présence parmi les plus importants gestionnaires de trackers du français Lyxor. La filiale de la Société Générale arrive en 7e position du classement, malgré une collecte en régression depuis janvier (recul de 200 millions de dollars) et 52 milliards gérés.

-Au niveau européen, le trio de tête reste très stable. Avec ses 260 milliards de dollars gérés au travers de sa gamme de fonds enregistrés sur les places européennes qui lui permettent de s’arroger 47 % du marché, iShares ne se départit pas de sa place de grand vainqueur. Une position quasi monopolistique qui ne laisse que peu de place pour ses compétiteurs. Db x-trackers, filiale de Deutsche Asset & Wealth Management, gère 62 milliards et pèse 11,3 % du marché, tandis que Lyxor, qui clôt le trio de tête, pèse 9,4 % avec 52,4 milliards sous gestion.

Records

-Selon BlackRock, en juillet, les ETP ont collecté un niveau record de 55,2 milliards de dollars. Les souscripteurs se sont largement tournés vers les trackers actions américaines, dont la collecte a atteint 32 milliards de dollars soit son plus haut niveau depuis décembre 2014. Pour leur part, les ETF obligataires sont en route pour enregistrer une année record. Ils ont concentré 13,9 milliards de dollars de souscriptions, tirées par les obligations investment grade et les obligations corporate à haut rendement. Cet appétit des investisseurs ne doit pas masquer une autre réalité : la sortie continue depuis six mois d’ETF actions européennes. Sur le seul mois de juillet, les retraits depuis ces produits ont atteint 8,8 milliards de dollars. Depuis le début de l’année, les désinvestissements représentent pas moins de 30,7 milliards de dollars.

Les 10 principaux fournisseurs d’ETP (en milliards de $ à fin juillet)

A lire aussi