L’avis de... Paul Zubulake, analyste senior chez Aite Group, cabinet de consultants spécialisé dans les services financiers

« Le trading électronique est devenu la règle »

le 15/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Nyse Euronext investit 500 millions de dollars dans une activité de colocation de « datacenters » à un moment où les autorités américaines cherchent à réguler du marché du HFT (trading à haute fréquence). N’y a-t-il pas un risque ?

C’est évidemment un excellent investissement. Le trading électronique est devenu la règle et toutes les transactions sont de plus en plus rapides. Nyse Euronext n’avait pas d’autre choix que de faire aussi bien que ses concurrents. Pour moi, le HFT est une tendance de fond et rien ne pourra la stopper. Les autorités de régulation pourront être amenées à réglementer certains écarts du HFT, mais pas empêcher son essor. Ceux qui critiquent aujourd’hui le HFT sont ceux qui ont raté cette évolution.

La colocation va-t-elle devenir incontournable ?

Le HFT n’est pas adapté à tous les types de produits. Mais pour ceux qui travaillent sur des marchés où la vitesse est une obligation et où il faut réagir vite, la colocation s’impose. Pour gagner des millisecondes, rien ne permet de compenser la proximité physique et géographique. Pour beaucoup, la colocation est désormais devenue un pré-requis.

La colocation va-t-elle alourdir les coûts du trading ?

Seule, la colocation n’est pas suffisante pour faire du HTF. Le trading à haute fréquence intègre en effet de multiples technologies dont les coûts sont parfois très élevés. Dans ce contexte, la colocation n’est pas ce qui revient le plus cher.

A lire aussi