« The Fed’s joke »

le 15/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Narayana Kocherlakota est arrivée à la tête de la banque de réserve fédérale de Minneapolis il y a six mois. Au moment où l’économie américaine a repris un peu de poil de la bête. Tout un symbole. Pour une banquière centrale, elle présente l’avantage de tenir des discours clairs, imaginés, rafraîchissants, et de ne pas donner dans la langue de bois. Et, surprise, elle n’hésite pas à les émailler de devinettes. En introduction d’une intervention consacrée aux sujets très sérieux de la reprise économique outre-Atlantique et de la manière dont la Réserve fédérale devra sortir de son bilan les titrisations hypothécaires achetées au plus fort de la crise, elle a posé à l’assistance la question suivante : pourquoi les économistes réalisent-ils des prévisions du PIB deux décimales derrière la virgule ? Réponse : pour montrer qu’ils ont le sens de l’humour. Comme quoi on peut traiter de choses sérieuses avec recul.

A lire aussi