« Tendu »

le 03/06/2010 L'AGEFI Hebdo

Le problème des secrétaires d’Etat et des ministres délégués dans un grand ministère est qu’ils doivent exister. Telle est la politique aujourd’hui : se montrer, parler.... communiquer pour être visible. Bref, s’exprimer sur son champ dit de « compétence », même si la compétence est à étoffer par un travail des dossiers, malheureusement jugé de plus en plus inutile par nos ministres communicants. Pourquoi donc le ministre du Budget François Baroin est-il allé déclarer que conserver le AAA de la France était « tendu » ? Pourquoi s’est-il exprimé sur la notation de la France alors que tout va si bien pour l’OAT française dont le rendement s’affiche bien en dessous de 3 % ? Du jamais vu... Non seulement on est en droit de s’interroger sur ce que signifie l’expression « objectif tendu », car mal s’exprimer revient à encourir la sanction des marchés qui ont besoin de propos clairs et simples. Mais de plus, le B.A.-BA de la politique veut que l’on s’abstienne de parler d’un problème qui n’existe pas encore. La réponse a été immédiate : le CDS (credit default swap) de la France s’est tendu (dans le bon sens du terme) après les propos du ministre de 68,6 à 74,6 points. La parole est d’argent, le silence est d’or.

A lire aussi