Rendez-vous en 2020

le 24/06/2010 L'AGEFI Hebdo

Se doter de choix économiques communs, tel est l’objectif d’« Europe 2020 » de la Commission européenne. Pour ce faire, les Etats membres se sont fixé volontairement un nombre limité d’objectifs et de priorités. Cinq exactement.

-Passer le taux d’emploi des adultes en âge de travailler (de 20 à 64 ans) de 69 % actuellement à 75 %.

-Conserver l’objectif actuel de la Commission d’investir 3 % du PIB dans la Recherche & Développement (R&D). La Commission veut y ajouter un indicateur d’intensité de R&D et d’innovation.

-Réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 % par rapport aux niveaux de 1990 ou de 30 % si les conditions sont favorables ; et faire passer la part des sources d’énergie renouvelable dans la consommation finale d’énergie à 20 %.

-Ramener l’abandon scolaire de 15 % actuellement à 10 % et augmenter la part des jeunes avec cursus universitaire de 31 % à 40 %.

-Enfin, un nouveau thème : réduire de 25 % le nombre d’Européens vivant en dessous du seuil de pauvreté (80 millions), soit sortir 20 millions de personnes de cette situation.

Pour beaucoup, ces objectifs manquent d’ambition pour jeter les bases d’une croissance plus forte en Europe. Reste que l’échec de l’Agenda de Lisbonne incite à l’humilité.

A lire aussi