Quelles sont les parades ?

le 21/10/2010 L'AGEFI Hebdo

C’est l’un des points les plus critiqués du rapport : l’absence de solutions pour empêcher un nouvel accident de ce type. Après le 6 mai, la SEC (Securities and Exchange Commission) avait imposé dans l’urgence l’installation de coupe-feu automatiques sur toutes les Bourses lorsqu’une action évolue trop rapidement à la hausse ou à la baisse. Un dispositif considéré par les professionnels comme peu fiable et pénalisant pour la fluidité des marchés avec de trop nombreuses interruptions de cinq minutes des cotations. Les régulateurs ont affirmé récemment qu’ils étudiaient la possibilité de rendre obligatoire les variables de « limite haute » et de « limite basse » dans l’exécution des ordres. Un dispositif déjà mis en place sur certains marchés des futures et qui permettrait par exemple de refuser toutes les transactions supérieures ou inférieures de 10 % au prix de clôture de la veille.

A lire aussi