Opportunisme

le 25/03/2010 L'AGEFI Hebdo

Ça tombe bien. Au moment même où un émissaire de Pékin se rend aux Etats-Unis en cette fin de mois de mars pour discuter des échanges commerciaux bilatéraux et du taux de change du yuan contre dollar, une fuite bien opportune a fait savoir que le solde commercial chinois du mois de mars sera sans doute déficitaire de quelque 8 milliards de dollars. Une surprise et un montant important. Pour la Chine, le dernier déficit bilatéral remonte à avril 2004. Depuis, le pays empile des excédents colossaux sur les Etats-Unis ; excédents recyclés dans l’achat de titres du Trésor américain. Ce déficit commercial n’est qu’un incident de parcours et ne constitue absolument pas l’amorce d’un retournement de tendance, préviennent toutefois les experts. Reste qu’il tombe à pic à un moment où l’exacerbation de la classe politique américaine vis-à-vis de la sous-évaluation du yuan est à son comble. Et au moment aussi où plusieurs conseillers de la Maison-Blanche demandent le silence sur cette question pour ne pas froisser la susceptibilité de Pékin. Tout cela a un air de « guerre froide » réchauffée.

A lire aussi