OPCVM Carmignac de nouveau en tête sur le marché français en février

le 25/03/2010 L'AGEFI Hebdo

Plus de 3 milliards d’euros en deux mois

Après avoir collecté 15,3 milliards d’euros sur ses fonds de droit français en 2009, puis 1,74 milliard en janvier 2010, Carmignac Gestion a bénéficié en février de 1,68 milliard de souscriptions. Forte de ce résultat, la société de gestion campe solidement à la première place du classement établi par EuroPerformance pour L’Agefi Hebdo en février, comme en janvier et sur l’ensemble de l’année passée. Dans le détail, sa collecte se répartit toujours essentiellement entre les fonds diversifiés (971 millions, après 1,02 milliard en janvier) et les fonds obligataires (512 millions, après 373 millions), ainsi que dans une moindre mesure les fonds actions (142 millions, après 74 millions).

Lyxor grâce aux actions

Sixième collecteur en 2009, à 1,78 milliard d’euros, la filiale de Société Générale prend la deuxième place en février 2010, avec 609 millions. Précisément, ses fonds actions récoltent 623 millions, tandis que les retraits sur ses fonds obligataires (119 millions) sont compensés par la collecte sur les fonds garantis (101 millions). Pour leur part, Groupama et Ofi reviennent dans le Top 5 grâce à quelques centaines de millions collectés sur leurs produits monétaires. Enfin, Lazard, sixième collecteur en 2009 parmi les « spécialistes », selon le classement EuroPerformance (972 millions), est le cinquième acteur en février 2010.

Forte décollecte sur le monétaire

Alors que les taux courts sont très bas et donc les rendements des produits monétaires bien faibles (+0,73 % sur douze mois), les retraits sur ces fonds ont atteint près de 7 milliards d’euros en février, après une collecte « saisonnière » de 6 milliards en janvier. Parmi les perdants du mois dernier d’ailleurs, BNP Paribas, Natixis et Société Générale ont subi les plus importantes sorties. Celles-ci totalisent en particulier plus de 7 milliards sur leurs produits de trésorerie.

A l’inverse, les investisseurs semblent bien revenir sur les fonds moyen-long terme, puisque les produits actions ont davantage collecté encore en février (1,22 milliard) qu’en janvier (1,05 milliard), tandis que les fonds diversifiés ont confirmé les bons résultats commerciaux du mois précédent (1,47 milliard, après 1,89 milliard).

Six milliards de collecte en deux mois

Globalement, le marché des OPCVM de droit français a ainsi collecté plus de 6 milliards en deux mois (+9,4 milliards après -3,3 milliards). Cependant, du fait d’un effet marché défavorable, ses encours sont quasiment stables à un peu plus de 854 milliards. Si, à 404 milliards, les actifs des fonds de trésorerie en particulier sont tout aussi stables, au sein de cette catégorie les trésoreries dynamiques confirment leur retour en grâce : leurs encours progressent de près de 15 % depuis le 1er janvier à 19,1 milliards. De même, ceux des produits absolute return grimpent de 7,5 % à 17,4 milliards.

A lire aussi