Rencontre avec... Valérie Urbain, directeur général d’Euroclear France, Belgium et Nederland

« Nos clients nous demandent une conservation transfrontière »

le 27/05/2010 L'AGEFI Hebdo

Comment fonctionne la plate-forme unique ESES depuis son lancement en janvier 2009 ?

ESES (Euroclear Settlement of Euronext-zone Securities) permet aux acteurs de trois marchés européens (Belgique, France et Pays-Bas) de procéder au traitement de toutes les transactions sur titres de taux, actions et autres titres domestiques en ayant recours à la même plate-forme. L’année passée nous a permis de rôder son fonctionnement. Les transactions transfrontières entre les contreparties en Belgique, en France et aux Pays-Bas sont ainsi traitées comme des transactions domestiques. Nous constatons que les back-offices ont été réorganisés en conséquence, les mêmes personnes effectuant le règlement-livraison et/ou les opérations sur titres pour les trois pays. De même, certaines offres commerciales se sont affranchies des frontières entre les trois Etats. Nos clients nous demandent de faire avancer les choses au-delà des fonctions de la plate-forme, au niveau de la conservation et des opérations sur titres qui restent domestiques, nous incitant à étudier la mise en place des meilleures pratiques d’un marché dans les deux autres. Le système français TPI d’identification des actionnaires intéresse par exemple la Belgique et les Pays-Bas.

Comment s’organise votre offre par rapport à Target 2 Securities (T2S), le projet européen de règlement-livraison ?

Nous nous adaptons au nouvel environnement pré-T2S et aux évolutions des priorités qu’il suscite chez nos clients. Certains aspects ne sont pas encore clairs. Par exemple, les fonds attendent de voir ce que T2S va retenir comme modèle les concernant, si le modèle CSD (dépositaire central de titres, NDLR) ou celui des agents de transfert sera privilégié. En attendant, nous nous mobilisons pour préparer, entre autres, une offre permettant à nos clients de gérer au mieux les dépôts de garantie (collateral).

A lire aussi