L’actionnariat salarié animé par ses fidèles

le 19/11/2009 L'AGEFI Hebdo

C’est la surprise de l’année : l’actionnariat salarié tient le coup. La chute brutale des cours de Bourse de la fin de l’année 2008 aurait pu geler toutes les ardeurs. Il n’en est rien. « Au début de 2009, nous étions dans l’expectative, se souvient Henri Alline, président du Club de l’épargne salariale. Plusieurs lancements ont dû être reportés pour des raisons réglementaires. Par exemple, si le cours d’un titre tombe au-dessous de son nominal, il est interdit de lancer une opération. » Cependant, « dès que les initiatives ont repris, de la part d’industriels et de banques, les salariés se sont montrés présents et ont acheté au son du canon. L’’affectio societatis’ et la volonté de se constituer un bas de laine restent des motivations à investir. Si le contexte boursier demeure le même, 2010 devrait aussi être un bon millésime ».

A lire aussi